English  Français  Deutsch 

Heschung & Friends — Jan 27 2017

Heschung en Scandinavie

Interview de Sarah Lafitte Levine, en charge d’Heschung en Scandinavie, pour le Plaza Uomo Magazine paru en décembre 2016. Cet article croise les qualités de la marque avec la culture nordique et souligne des valeurs communes, sources de l’enthousiasme des Scandinaves pour les chaussures Heschung.

Sarah, grâce à vous, Heschung a réussi à s’implanter assez rapidement ici, dans les pays scandinaves. Comment expliquez-vous un tel succès ?
Il est encore trop tôt pour parler de succès, mais l’enthousiasme suscité par Heschung dans les pays scandinaves confirme ma conviction.
Les gens d’ici savent reconnaître la qualité, l’authenticité et le style inimitable d’une chaussure conçue pour durer. Heschung et l’esprit scandinave ont d’ailleurs beaucoup de points communs.
Les pays nordiques incarnent un savant mélange de tradition et d’innovation, tout en restant très proches de la nature. Le design scandinave, par exemple, est très représentatif de ce style de vie.
De nos jours, la ville et la nature ont tendance à se rapprocher, et on peut rapidement passer de l’un à l’autre. C’est particulièrement flagrant dans ces pays, et c’est un vrai luxe. Cette flexibilité, c’est ce qui m’a convaincu que Heschung avait toute sa place ici. Pour les hommes attachés à l’élégance, être en accord avec ce qui les entoure est impératif, et choisir entre chic et pratique n’est jamais facile. Le savoir-faire de Heschung lui permet de s’intégrer avec succès dans de nombreux environnements.

 

En tant que marque française, Heschung vient d’un pays où la mode et le design ont une riche histoire. Pour Heschung comme pour vous, quelle relation entretenez-vous avec cet héritage ?
Heschung possède une histoire riche qui remonte à 1934. C’est intéressant de voir à quel point l’entreprise a continuellement évolué au fil des générations, tout en restant fidèle à sa tradition et à son savoir-faire.
À l’origine, Eugène Heschung réalisait des chaussures de travail pour les bûcherons alsaciens. Son entreprise s’est développée au fil des ans et des techniques ont spécialement été élaborées pour concevoir des chaussures de ski, jusqu’à lui permettre de devenir fournisseur officiel de l’équipe de France de ski aux Jeux Olympiques de Grenoble en 1968 et de Sapporo en 1972. Destin hors du commun quand on sait à quel point la marque était attachée à son savoir-faire traditionnel. Reprenant le flambeau après son père et son grand-père, Pierre Heschung a de son côté réussi à amener la marque vers un public plus urbain, grâce à son affinité avec le design contemporain, et selon moi, avec une réelle harmonie entre robustesse et modernité d’une esthétique épurée.

Boots Sergent Heschung
Boots Heschung Sergent

Votre entourage est suédois, mais vous gardez un style très français, ce qui est tout à fait positif à mes yeux. En tant que Française installée en Suède, que pensez-vous de la mode et du style suédois ?
Je suis impressionnée par le succès des fabrications à la demande, très répandues chez les amateurs d’élégance. C’est un moyen formidable pour découvrir ceux qui conçoivent les vêtements et tout le processus de fabrication. Je pense qu’en Suède, les gens optent pour un look classique pour être bien habillés. Mais c’est un style avec lequel on ne prend quasiment aucun risque.
Ce qu’on pourrait désigner comme un style hipster et élégant a toutefois aussi beaucoup de succès. Quelle que soit l’étiquette, les Suédois qui ont du goût ont tendance à scrupuleusement respecter les règles, probablement car ils sont bien informés sur ce qu’ils achètent et qu’ils ne laissent rien au hasard.

Ces dernières années, la façon de consommer et le rapport au produit ont beaucoup évolué. Les gens s’informent davantage avant d’acheter. Que pouvez-vous nous dire sur la fabrication des produits Heschung et sur le savoir-faire qu’il y a derrière ?
Chez Heschung, la tradition est essentielle. La préservation et le développement du savoir-faire ont toujours été au cœur de l’entreprise familiale, transmis de génération en génération. En témoignent le véritable cousu norvégien et la haute exigence pour les cuirs que nous travaillons, issus des tanneries Degermann et Haas, en Alsace.
Que ce soit pour les bûcherons d’autrefois, pour les athlètes olympiques ou pour les loisirs d’aujourd’hui, l’objectif des Ateliers Heschung a toujours été de mettre son savoir-faire au service du quotidien.
Et il ne faut pas oublier une chose : chez Heschung, tout est fait maison de A à Z. C’est un des rares fabricants à maîtriser l’intégralité de la réalisation de ses chaussures, de la conception jusqu’au produit fini. C’est ce qui permet de garantir la qualité haut de gamme attendue par les clients.

Pour conclure, quel serait le meilleur conseil qu’une personne de goût comme vous pourrait donner aux Suédois ?

  • Prenez une taille qui vous va vraiment, les hommes ont tendance à porter des vêtements un peu trop ajustés.
  • S’il faut bien connaître les règles de la mode, il faut aussi savoir les transgresser pour créer son propre style.
  • Faites-vous plaisir et improvisez. La mode est faite pour s’amuser.